Raphaël Isvy - Art Contemporain


Ci-dessus : Raphaël avec Anna Park dans son atelier



EMOTION


D’où vous vient votre passion pour l’Art ?

J’ai toujours été un amoureux des belles choses, et quand il a fallu combler le vide des murs blancs de mon premier appartement je suis rentré dans ce fabuleux monde. Adepte de Design et de la décoration/setup puis séduit par l’engouement des "releases", j’ai simplement commencé à m'abonner à des comptes Instagram liés à l’art. J’ai rapidement été charmé par les éditions que sortent les artistes à des prix bien plus abordables que des œuvres originales et bien plus faciles à acquérir. Après plusieurs années je peux dire que ce que j’aime dans l’Art au delà des œuvres, c’est son monde : partager, rencontrer, voyager, découvrir, évoluer, changer... Jamais une passion ne m’a permis d’en faire autant humainement. Voyager pour les foires (ArtBasel, Frieze, ArtBrussels) restent les meilleurs moments de mon année.



COLLECTION


Il y a toujours un point de départ à une collection. Vous souvenez-vous de votre première pièce ?

Mon premier « toy » restera le KAWS Lazzarini grey, je me rappelle avoir envoyé le PayPal au vendeur particulier et m’être dis « wow je viens de payer 450$ pour du plastic, mais je suis fou ? » Mon premier print fut de Cleon Peterson Marchers mais je me rappellerais toujours de ma première œuvre originale: une huile sur toile de Mike Lee intitulée Besties achetée au show de Mike chez AFG (Arsham Fieg Gallery).



La pièce maîtresse de votre collection, celle dont vous êtes le plus fier ?

Impossible d’en choisir une, j’hésite entre mon doughnut de Josh Sperling, mon dessin au charbon de Joyce Pensato (1994) et ma peinture de Javier Calleja. Suivis de près par ma toile de Mike Lee, et un Print signé de Kaws. Voilà pour le TOP 5 !



Où achetez-vous vos œuvres ? En ligne, en foire, en galerie ?

J’achète 99% de mes œuvres en ligne – néanmoins les achats sont souvent déclenchés par des foires où j’ai la chance de découvrir des artistes et surtout voir les œuvres en vrai et découvrir la technique et les textures. J’achète principalement au primaire mais parfois il faut accepter d’être arrivé trop tard et acheter au secondaire (enchères – marketplaces). J’ai créé un groupe Facebook il y a 3 ans qui compte aujourd’hui près de 5000 collectionneurs de qualité. Ce groupe – en plus d’avoir généré 1 million d’euros de ventes – permet constamment d’échanger entre collectionneurs, de se rencontrer dans le monde entier, de partager les photos de foires, de vernissages, de donner des recommandations sur des villes, de s’entraider lors de « onsite releases ». Pour le rejoindre rien de plus simple, cliquez sur le lien de ma bio instagram @raph_is !



ARTISTES


Quels sont vos artistes préférés du moment ?

J’essaie de faire en sorte que mes goûts ne changent pas trop vite, autrement mon portefeuille risque de prendre un sacré coup. Je dirais que Javier Calleja, Robert Nava (1), Julie Curtiss (2), Oli Epp (3), Mike Lee, KAWS, Tomoo Gokita, Paul Insect, Invader, En iwamura (4), Haroshi, Sorayama font partie de mes artistes préférés. J’ai toujours aimé soutenir les artistes émergents. J’ai notamment acquis des pièces de César Piette (5), Anna Weyant, Anna Park ou encore Max Rumbol (6).



CONSEILS


Le rôle du collectionneur aujourd’hui selon vous ?

Pour moi le plus important est de partager ses découvertes, de montrer ses displays, donner des conseils d’encadrement, soutenir les artistes, de transmettre les conseils qu’on a reçu quand on commençait ! Il faut faire attention aux achats « instas » motivés par les likes et la tendance de « faire comme les autres » pour ne pas rater un bon coup. Le collectionneur peut vouloir tendre à également être acteur de ce monde en devenant galeriste, agent, éditeur, média... Pour ma part, en plus du groupe il me tenait à cœur de faire quelque chose avec les artistes que je collectionne et que je soutiens depuis des années ! C’est pourquoi j’organise ma première expo « The Black & White Project », un group show tout en noir et blanc, entièrement caritatif ! C’est prévu pour Octobre 2020, j’en dirai plus très bientôt... restez connectés !


Quels sont vos critères de choix dans l’acquisition de vos œuvres ?

Le support, la technique et l’image. La taille m’importe peu, j’ai d’ailleurs une majorité de petites pièces dans ma collection mais je préfère ne rien avoir qu’une « mauvaise image ». Les meilleurs artistes produisent parfois des choses moins bonnes, je prends le temps de trouver ce que j’aime et qui va plaire de manière globale. J’ai récemment fait le choix de me tourner majoritairement vers des originaux plutôt que des éditions même si je n’arrive pas à m’empêcher de les acheter lors des releases !


Quel conseil auriez-vous aimé avoir quand vous avez débuté votre collection ? D’acheter moins mais mieux. « Less is more » en anglais, au fur et à mesure des années j’ai réduit la taille de ma collection pour pouvoir monter sur des pièces originales plus haut de gamme. A part une ou deux bonnes affaires je n’ai pas trop de de regrets ! Heureusement car je suis le genre de personne à ressasser le passé jusqu’à me faire du mal !


Notre prochaine ‘Talk Party’ porte sur l'Art et les marques. Que vous évoque cette thématique ?

L’art et la mode se sont énormément rapprochés ces dernières années (Abloh - Murakami / Heron Preston - Nava / Haroshi - 2G / Kenny Scharf tees / Dior - Arsham / Dior - Kaws / André - Mango). Au-delà de ça, les marques ont compris l’engouement des collectionneurs en faisant des « collabs » a tout va sur tout type de produit (vêtement, sculpture, basket, lampes, etc.). J’aime toujours rappeler que la multiplication des releases et l’augmentation des prix retails restent problématiques... il faut faire attention !


Que vous apporte MyStudiolo ? Lors de mes nombreuses discussions avec les collectionneurs et galeristes, lors de mes déplacements pour des foires ou vernissage, les phrases « Regarde cette pièce que je viens de recevoir » ou bien « Ca doit faire 10 ans que j’ai cette sculpture » reviennent tout le temps. Et rien de mieux que Mystudiolo pour soutenir mes propos en trouvant rapidement mes photos, mes œuvres et autres statistiques associées en un clic sans naviguer à travers mes 7893 photos.

Instagram: @raph_is

© 2020 par MyStudiolo

Mentions légales