Paul Durand-Ruel

PAUL DURAND-RUEL (1831 - 1922)

L'INCROYABLE COLLECTIONNEUR DES IMPRESSIONNISTES

Grand collectionneur d’art impressionniste et célèbre marchand d’art, Paul Durand-Ruel est un visionnaire et avant-gardiste. Doté d’un flair indiscutable, il a pris le risque de miser sur les artistes de l’École de Barbizon et les impressionnistes - qui faisaient alors scandale - et a introduit des innovations révolutionnaires dans le mode de fonctionnement du marché de l’art. MyStudiolo retrace la vie de ce mécène et ami des peintres modernes qui voulaient chambouler l’art académique :


6 dates clés 4 oeuvres 3 anecdotes 1 citation

1831 Paul nait à Paris. Bourgeois typiques, ses parents dirigent alors un magasin qui est à la fois une papeterie et une boutique de matériel pour artiste. Ils abandonnent progressivement cette activité pour se consacrer à celle bien plus lucrative du commerce de tableaux. Ils exposent alors les œuvres d’artistes tels que Théodore Géricault et Eugène Delacroix.

1865 Au décès de son père, en 1865, Paul Durand-Ruel développe l'activité en donnant encore plus d’importance à sa galerie et doit rapidement agrandir ses salles d’exposition dont une à Londres et une autre à Bruxelles. Pour soutenir les artistes dont il vend les œuvres, il crée la Revue internationale de l’art et de la Curiosité.


1872 Au retour de Londres, Paul se lance dans la promotion de ses nouveaux protégés — Monet, Pissarro, Renoir, Degas, Sisley — qui révulsent tant l'Académie. Leur peinture est à l'opposé de ce qu'il montre dans sa galerie, Bouguereau, Cabanel ou Chassériau — dont les toiles, qui se vendent bien, font tourner la boutique. Durant des dizaines d’années, il va se battre, jusqu’à risquer sa fortune personnelle, pour défendre l’impressionnisme.


1886 La succursale de New-York ouvre ses portes et c’est une réussite. Les magnats du pétrole, des chemins de fer ou de l'acier achètent massivement, réanimant peu à peu une entreprise au bord de la crise. Grâce à son succès aux États-Unis, les œuvres des artistes impressionnistes vont progressivement être appréciées en France, en Allemagne et dans le reste de l'Europe. L'impressionnisme est définitivement lancé.


1905 La galerie du marchand est saluée comme un « second Louvre ». Librement ouvert à la visite, son appartement de collectionneur se transformait en un magnifique musée d’art contemporain. De l’autre côté de la manche, Paul organise l’exposition impressionniste la plus exceptionnelle qui a jamais eu lieu.


1922 Il meurt dans son appartement de la rue de Rome. À la fin de sa vie, Paul avait écrit dans ses Mémoires : « Enfin les maîtres impressionnistes triomphaient comme avaient triomphé ceux de 1830. Ma folie avait été sagesse. Dire que si j'étais mort à soixante ans, je mourais criblé de dettes et insolvable, parmi des trésors méconnus… ».


Pierre-Auguste Renoir, Danse à Bougival, 1883

Berthe Morisot, Femme à sa toilette, 1875

Claude Monet, Liseuse 1872

Edgar Degas, Les repasseuses, 1882



ANECDOTES


  • En 1922, Paul Durand-Ruel s’éteint après avoir été décoré de la Légion d’Honneur deux années auparavant mais, ironiquement, non au titre des Beaux-Arts mais à celui du Commerce Extérieur.


  • En vrai visionnaire, Paul a imposé au marché de l’art une dynamique nouvelle basée sur des principes innovateurs : Protéger l’art avant tout ; l’exclusivité du travail des artistes ; des expositions individuelles : un réseau de galeries internationales ; l’accès gratuit aux galeries ; promouvoir les artistes par le biais de la presse ; associer le monde de l’art à celui des finances.


  • Entre 1891 et 1922, Paul Durand-Ruel achète près de 12.000 tableaux. Parmi ces œuvres, on trouve plus de 1000 Monet, environ 1500 Renoir, plus de 400 Degas et autant de Sisley et de Boudin, environ 800 Pissarro, près de 200 Manet et près de 400 Mary Cassatt.



« J’arrive à mon grand crime, celui qui domine tous les autres. J’achète depuis longtemps et j’estime au plus haut degré les œuvres de peintres très originaux et très savants dont plusieurs sont des hommes de génie et je prétends les imposer aux amateurs. »

Paul Durand-Ruel, à propos des Impressionnistes



Retour sur l'exposition Paul Durand-Ruel, le pari de l'impressionnisme au Musée du Luxembourg

© 2020 par MyStudiolo

Mentions légales