Nos 3 artistes coups de coeur de DDESSIN 2021



Rendez-vous désormais central de la semaine du dessin à Paris, la 9ème édition de DDESSINPARIS investira du 11 au 13 juin un nouvel espace situé au Molière, 40 rue de Richelieu. Un hôtel particulier situé entre le Palais de la Bourse et le site historique de la BnF, à quelques pas de son site emblématique depuis la création du salon en 2013, l'Atelier Richelieu qui rouvrira ses portes à l’occasion de la 10ème édition en 2022.

Le rôle majeur de l’événement est d’être un tremplin pour la jeune scène artistique qui explore le dessin sous toutes ses formes, et pour les galeries qui la défendent en France et à l’international. En lui offrant une forte visibilité aux côtés de galeries et d’artistes plus établis, DDESSINPARIS contribue à faire connaître et reconnaître une scène artistique d’avenir qui dynamise et irrigue ce médium avec passion.


Nous avons sélectionné 3 artistes coups de coeur. Partez à la découverte de leurs univers, de leur style, leur technique et du regard singulier qu’ils posent sur le monde qui les entoure :



#1 TIZIANO FOUCAULT-GINI


Sororité, Graphite sur papier, 2020

Représenté par la galerie Ozenne

"Le dessin est la pratique centrale et fondamentale de mon travail. Il est pour moi un exutoire et m’a permis de me construire. Plus jeune, j’avais des soucis de comportement, des excès de colère. Deux choses m’ont canalisé : le dessin et la boxe. Ces pratiques sont liées, elles se font écho. Quand je dessine, il y a cette idée de dépassement de soi, d’une lutte contre moi-même. Mes dessins partent toujours du réel, de photographies que je prends en argentique, que j’emprunte ou que j’assemble. "





#2 LOUISE VENDEL


Détail de Portraits croisés, fusain et encres sur papier, 2020

Représentée par Art Absolument


L’artiste développe une pratique artistique mettant en relief les indices d’une relation complexe entre l’Homme et son environnement. Elle tend à mettre en lumière la sensibilité qui émane des situations hybrides qui mêlent comportements et aménagements, symboles et signes humains ou non-humains, et s’attache, au travers de ses dessins et installations, à faire dialoguer les traces des comportements sauvages et naturels avec celles de nos instincts émoussés par notre confort occidental.



#3 LOUIS VERRET


Now, aquarelle, 2021


Né en 1988 à Paris, il a étudié à la Central Saint Martins de Londres. Il en sort diplômé en 2012. Sa pratique est pluridisciplinaire et variable : de l’écriture d’un livre présenté en happening (Le goût de l’aspirine), il passe à un travail d’installation composée des reliquats de chambre d’enfant (La naissance de A.), puis à la critique littéraire de l’œuvre d’une actrice pornographique (Adriana) pour finalement, aujourd’hui, penser un projet couplant écriture et peinture à l’aquarelle (Aussi :)