Louisine & Henry Havemeyer

LOUISINE & HENRY HAVEMEYER (1855 - 1929 ; 1847 - 1909)

PREMIERS MÉCÈNES AMÉRICAINS DE L'IMPRESSIONNISME


Louisine et Henry Osborne Havemeyer font partie des collectionneurs américains les plus importants de leur temps. Ils furent les premiers aux USA à acquérir des œuvres des impressionnistes, alors que ces artistes étaient encore contestés. Leur héritage a laissé une empreinte indélébile sur les musées américains. MyStudiolo retrace la vie de ces deux collectionneurs prolifiques et généreux en :


6 dates clés 4 oeuvres 3 anecdotes 1 citation

1877 Avant leur rencontre, les deux futurs époux étaient déjà collectionneurs. Grâce à l'influence de Marry Cassat, c'est à l'âge de 22 ans lors d'un séjour à Paris que Louisine acquit son premier Degas, une Répétition de ballet et son premier Monet, Le Pont-Levis. Magnat du sucre, Henry - dit Harry, avait acquis des objets japonais.


1881 Louisine se rend à Londres, chez Whistler, et en rapporte cinq pastels de Degas. Elle achète aussi des oeuvres de Camille Pissarro. Puis elle revient à Paris, résolue à commencer une collection de Courbet. Au même moment, Harry s'intéresse à Delacroix et aux peintres de Barbizon.


1883 Ils unirent leurs destins, leurs fortunes et leurs collections. Le couple commence alors à collectionner ensemble : des objets asiatiques et des tableaux de maîtres anciens, dont le Portrait de Herman Doomer par Rembrandt et de la peinture espagnole dont des oeuvres de Goya et deux tableaux par El Greco, Portrait d’un cardinal et Vue de Tolède.


1892 Pour abriter leur collection, ils ont fait construire une maison à Manhattan. Le couple se tourne de plus en plus vers la peinture française du XIXe siècle : Courbet, Monet, Manet et Cézanne. Cette partie de la collection, dont elle fut la véritable instigatrice, a été formée avec l’aide de Cassatt et du marchand Paul Durand-Ruel. C'est chez eux que les milliardaires new yorkais se réunissaient pour admirer la nouvelle peinture européenne.


1907 Après le décès de son mari en 1907, pendant une courte période, Louisine fit moins d’acquisitions, militant pour le droit de vote des femmes et commençant à écrire ses mémoires, avant de s’intéresser à nouveau à l’art et de faire quelques acquisitions importantes.


1929 Le leg d'une grande partie de la collection Havemeyer par Louisine au Metropolitan Museum of Art a été annoncé comme l'un des pus beaux dons d'oeuvres jamais faits à un musée par une seule personne. Louisine et Henry furent des collectionneurs révolutionnaires. Ils ont exploré des domaines de la peinture inconnus aux USA comme l'impressionnisme et la peinture espagnole et ont créé une demande et établi un goût parmi leurs contemporains.



Katsushika Hokusai,La Grande Vague de Kanagawa, 1830

El Greco, Portrait de Nino de Guevara, vers 1600

Gustave Courbet, La femme à la vague, 1868

Edouard Manet, En bateau, 1874



ANECDOTES


  • Afin de perfectionner son éducation, Louisine se rendit à Paris, alors capitale des arts et des lettres. En 1874, elle visita la première exposition impressionniste et fut présentée à une compatriote, Mary Cassatt, peintre et impressionniste - qui deviendra son amie et surtout sa conseillère.


  • Les Havemeyer avaient trois enfants : Adaline, Horace , et Electra. Les enfants Havemeyer étaient tous collectionneurs, mais ce fut Electra Havemeyer Webb qui fonda un musée pour y présenter ses collections. Quelques oeuvres impressionnistes y sont présentées.

  • Confrontée à une riche veuve qui lui demandait avec mépris pourquoi elle dépensait autant d'argent dans des oeuvres d'art, Louisine lui répondit - après avoir longuement examiné son collier de perle - qu'elle préférait avoir quelque chose fait par la main de l'homme que par une huître.



« Ils aiment l'art, ils connaissent l'art, ils achètent de l'art, ils vivent avec de l'art. »


Louisine Havemeyer, à propos des Français.



Retour sur l'exposition La Collection Havemeyer. Quand l'Amérique découvrait l'impressionnisme au Musée d'Orsay


© 2020 par MyStudiolo

Mentions légales