Justin K. Thannhauser

PORTRAIT DE JUSTIN KURT THANNHAUSER

MÉCÈNE, AMI ET PROMOTEUR DES AVANTS-GARDE


Justin K. Thannhauser, marchand d'art allemand, a joué un rôle de premier plan dans l'essor et la dissémination de l'art moderne en Europe. Sa collection esquissent une histoire inédite de la peinture du XIXème et XXème siècle. MyStudiolo retrace la vie de cet esprit moderne, témoin privilégié de la naissance des avants-garde :


6 dates clés 4 oeuvres 3 anecdotes 1 citation

1892 Justin était le fils de Heinrich Thannhauser, également marchand d'art. Dans son enfance, il a aidé son père dans sa Moderne Galerie, l'une des trois Galeries Thannhauser située à Munich. Durant ses études à Berlin, Florence et Paris, Justin a renforcé ses liens avec des artistes et d'autres marchands d'art importants tels que Kahnweiler et Uhde.


1912 Il fut fier de sa première acquisition, Les Joueurs de football, de Douanier Rousseau. Puis il succède à son père dans la gestion et la direction de la galerie. Une exposition sans précédent d'oeuvres des futuristes italiens lui apporte une notoriété encore plus grande. L'année suivante, la galerie a accueilli la plus grande rétrospective de l'oeuvre de Picasso.


1927 Avec le même esprit visionnaire que son père, Justin a ouvert une nouvelle galerie à Berlin. Le succès de cette branche a rapidement dépassé celle de Munich. Sa plus grande réalisation dans cet espace a eu lieu trois ans plus tard, lorsqu'il a présenté la plus grande exposition d'oeuvres de Matisse jamais organisée en Allemagne.


1941 Il s'installe à New York et s'affirme rapidement comme marchand d'art aux Etats-Unis. Il y ouvre une galerie privée, continue à collectionner et aide les musées à organiser des expositions et des acquisitions. Il a aussi accueilli chez lui des nombreuses personnalités internationales dont Pablo Picasso, Louise Bourgeois, Marcel Duchamp ou encore Jean Renoir.


1963 Justin a 71 ans et aucun descendant - ses deux fils sont morts prématurément. Sans successeur, il lègue les oeuvres principales de sa collection à la fondation de son ami, Solomon R. Guggenheim, qui a ouvert son premier musée à New York. Ses oeuvres constituent l'un des noyaux fort de cet important musée.


1978 Après sa mort, sa deuxième femme, Hilde, a continué a faire dons de ses oeuvres au musée. L'ensemble de 75 tableaux, soit une longue série de chefs d'oeuvre de peinture de la fin du XIXème et du début du XXème aussi novateurs que Cézanne, Degas, Manet, Picasso et Van Gogh, est exposé dans une galerie qui porte le nom de leur légataire.



Franz Marc,La Vache Jaune, 1911

Vincent Van Gogh, Montagne à Saint Rémy, 1889

Pablo Picasso, Femme aux cheveux jaunes, 1931

Vassily Kandinsky, La Montagne Bleue, 1909



ANECDOTES




  • En 1937, Justin a déménagé avec sa famille à Paris pour échapper au régime de l'Allemagne nazie. Bien que l'Art Moderne était considéré comme 'dégénéré' selon le gouvernement, il avait été autorisé à emporter les oeuvres les plus importantes en payant une taxe très élevée. Malgré cette perte considérable, il put ouvrir une galerie privée rue de Miromesnil.


  • Après une exposition itinérante commencée au musée Guggenheim de Bilbao, l'ensemble des oeuvres de Cézanne ayant appartenu à la famille Thannhauser fut réuni à l'Hôtel de Caumont en 2019 dernier. Pour la première fois, l'oeuvre intitulée Carrières de Bibémus est revenu à Aix-En-Provence où elle a été peinte vers 1894.


  • En 1913, avec l'aide de Daniel-Henry Kahnweiler, il monta l'une des premières rétrospectives Picasso en Allemagne. Justin rédigea la préface du catalogue, inaugurant une relation avec Picasso qui dura jusqu'à ses derniers jours. L'artiste lavait d'ailleurs offert à Hilde et Justin l'hilarant affrontement du chat et de la langouste en cadeau de mariage.



«Je suis convaincu que ces 75 tableaux ont une unité que l'on ne trouve dans aucun autre musée.»


Justin Thannhauser



Retour sur l'exposition De Manet à Picasso, la collection Thannhauser à l'Hôtel de Caumont