Charles & Marie-Laure De Noailles


CHARLES ET MARIE-LAURE DE NOAILLES (1891 - 1981 ; 1902 - 1970)

COUPLE MÉCÈNE FLAMBOYANT DU XX SIÈCLE


Pendant un demi-siècle, Charles et Marie-Laure de Noailles ont soutenu l'avant-garde artistique et mené, à Paris comme à Hyères, une existence ardente. Ils ont su rapidement développer leur propre style et se sont imposés comme les commanditaires les plus actifs et intéressants de leur temps.MyStudiolo retrace la vie de ce couple de mécènes à la prodigalité aussi inépuisable qu'éclectique en:


6 dates clés 4 oeuvres 3 anecdotes 1 citation

1923 Même s'ils ne s'aiment peut-être pas d'amour, la plus riche héritière de France, Marie-Laure Bischoffsheim, et le vicomte Charles de Noailes se marient à Grasse. Marie-Laure a eu une enfance surprotégée et s'est beaucoup ennuyée. Charles descend d'une longue lignée d'aristocrates et n'en peut plus de ces vieilles histoires. Alors une chose les unit particulièrement : l'envie de modernité.


1924 Doté d'un oeil vif et précurseur dans ses choix picturaux, Charles fut le premier collectionneur français à acquérir un tableau de Paul Klee alors peu connu à Paris. À cette époque, le peintre Piet Mondrian n'eut aucun collectionneur français disposé à acquérir ses toiles, excepté le vicomte qui acheta laComposition avec gris et noir l'année suivante.


1925 Les Noailles décident de faire construire à Hyères une villa fonctionnelle, première construction de style moderne réalisée en France. Sa réalisation cubique est confiée à l'architecte Mallet-Stevens. Le couple de mécènes met sa fortune et son réseau au service de l'art sous toutes ses facettes (art, cinéma, littérature, danse...) et reçoit dans la villa Saint-Bernard Gide, Dali, Giacometti, Buñuel...


1927 Le couple réhabilite l’hôtel Bischoffsheim, place des États-Unis, à Paris, dans un style cette fois baroque et précieux. La fin des travaux réalisés par le décorateur Jean-Michel Franck est célébré par un bal costumé, devenu signature des Noailles. L'hôtel abrite des Cranach, Goya, Watteau et Rembrandt. L'ensemble s'enrichit vite de toiles modernes. Offert par Charles à son épouse, un Picasso donne le coup d'envoi.


1948 Dans l'effervescence des nouveaux mouvements picturaux de l'après-guerre, les Noailles restent perspicace en achetant un tableau de Nicolas de Staël. Le couple a mené une politique intensive d’acquisition: Chagall, Derain, Braque, Léger, Klee… De collectionneurs, les Noailles se sont mués en mécènes, profitant de leurs soirées fastueuses pour lancer des artistes.


1970 Le couple s'é